Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stéphanie Hochet chez Rivages

Pacifique

Deux voyages que ce livre. Pour le partage et le questionnement humain. 

đź’¦ Le premier celui proposé par thebooktrotteuses que je remercie. 

đź’¦ Le deuxième, ce livre. Pacifique. Un titre qui envoie loin. Qui laisse un espoir. D eau calme. Une couverture magnifique, un mont reflet. Un village isolé. Le calme rosé. 

đź’¦ Et puis les premières pages. L histoire. Un autre univers. La mort annoncée. D un kamikaze choisi pour honorer l empire du Japon. Sobriété et précision comme une bombe à exploser. Dans cet avion guerrier. Exercice d une vie. 

đź’¦ Le style épuré de l auteure frôle le poétique magique. Les fleurs et les cerisiers. Le monde tout autour. Beau et artistique. Qui vit. Shakespeare et les haïkus. Le sublime avant la mort. Un mélange époustouflant de fin de vie. De morts à compter opposés à l ode nature. À la vie qui bat et s émerveille d un lapin câlin. 

đź’¦ Timing enclenché. Il ne reste que deux jours avant le Boum. Les doutes sacrifices d immiscent. Est ce de la folie ou du courage de mourir pour la guerre?

Deux jours c'est peu pour résumer l avant et l après. Surtout ne pas penser à cet avenir sans. 

đź’¦ Décollage. Avarie. Le destin. Un autre rivage pour un autre questionnement. Une autre vie à découvrir. 

đź’¦ L auteure nous embarque dans l histoire et les codes d honneur. L empire et les samouraïs. La fierté familiale. Et lentement Revisite l enfance et l adolescence. L embrigadement et le renoncement à la vie. Obligés. 

Et puis on atterrit dans un ailleurs pacifiste. Épargné du chaos. Loin du monde. La langueur et la lenteur. Et d autres questions. Sur le sens de la vie. Et nos semblables. 

Quand les exigences de l autorité impliquent la barbarie et le non choix. L effet du groupe. Similitudes de guerre et d actions. 

Encore questionnement. Ce livre de 140 pages, d une sobriété incroyable permet l évasion et la projection. 

Et moi, qu aurais je fait ? Et nous, humains, que sommes nous dans ce destin collectif ? Libre arbitre ? Du je au nous. Ou bien l inverse. 

La fin d une poésie incroyable est épurée. Recommencement. Autrement. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :