La Jongleuse

par Com Alexandra  -  14 Avril 2021, 18:42

La Jongleuse

Jessica Knossow chez Denoël.

Équilibrisme maternel. Quand la femme veut le tout sans faillir...utopie. Comme ce prénom Ophélie. "Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles...flotte comme un grand lys"disait Rimbaud. 

Ce roman tout en subtilité et poésie se lit sur un fil. Comme un danger imminent qui pourrait lâcher et mettre à terre la mère et la femme. 
Celle qui veut le tout, la complétude.
Celle qui enquille le travail, les enfants, les repas et le quotidien. Qui gère et jongle. Excelle et tait le trouble et le surmenage.

Un temps passé . Une sœur et un amour envolé. Le lien cassé. Le Fil brisé. Morcellement.

Au présent des enfants.
Trois. Pour la perfection .
Pour prétendre combler des vides et des absences.
Enlisement.

Les mois s'alignent et s'allongent.
Le fil se fragilise. Se détend. 

Suspensions. 

Virevoltant ici et là, et pourtant le fracas.

Ophélie c'est la femelle moderne .
C'est toi. C'est moi.

Guerrière et fragile.
Un portrait d'aujourd'hui. 
Qui fait écho à nos vies. Et nos envies si peu suivies.

Une couverture rouge passion.
Comme un pied de nez au quotidien.

Et autour l'eau. Comme un retour aux sources utérines. Quand l'enfant flotte et inonde de joie les rêves et les possibles.
Quand l'enfant et la mère symbiosent. 
Quand le couple a du sens 

Mais il y a un cordon à couper.
Et des balles à lancer. Rattraper. 

Ce fil dangereux. 
Un parcours de femme funambule jongleuse
Écrit avec beauté et délicatesse.
Finesse. 
Détresse aussi.

#lajongleuse
#jessicaknossow
#denoel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :