Concours d'écriture pour @librairie_limpromptu et @ateliersbohaime

par Com Alexandra  -  7 Mars 2021, 08:58

Photo de Claire Guarry

Photo de Claire Guarry

Concours d'écriture organisé par @ateliersbohaime et @librairie_limpromptu à partir d'une photo de @claireguarry.
Choix et thème libres.

Enfance sacrée. Joueuse. Le temps d'avant.
Quand la cour d'école retentissait de nos rires  insouciants.
Drapées de robes lumières, uniformes conformes, nous étions mélangés et ensemble.
1,2,3 Soleil.
Le temps se figeait. Murmures de délice, on hissait nos mains encore plus haut. Envolée enfantine.
On aimait ce comptage long et lent à la fois, s'accélérant sur la brillance astrale. Le soleil en promesse.
On devenait statues, beautés figées, Vénus Muse.
On râlait d'avoir bougé un doigt reculant de deux pas. Une jambe fébrile c'était 6 pas.
On lorgnait les mètres qui nous séparaient du ciel pour devenir maître du jeu.
Je trépignais d'impatience à l'idée de pouvoir compter jusqu'à ce 3 magique. Musique concerto, chef d'orchestre accélérant à volonté sous les rires camarades.

20 ans plus tard, le jeu a changé.
Mes mains levées supplient.
Statue sidérée. Apeurée.
Promis juré, je ne bougerai pas. Tu risques de tirer prétextant un mouvement fictif.
Celui qui fait reculer de plusieurs mètres et te colle au sol à jamais.
Tir de blanc sur mon corps de noire.
Les Muses d'antan sont devenues ruses de rage.
Le soleil est toujours là. Il brille sur ton arme shérif comme une jouet animé. Nouvelle case. L'enfer.
Tu me soumets en reine immobilité. 
Je ne contrôle plus mes spasmes. Mes mains tremblent.
1,2,3 concentration. Respiration.
Ne tire pas sans sommation. J'ai besoin d'une comptine même si elle est sans retour.

Autrefois, ces chiffres nous donnaient des ailes libertés. On devenait étoiles. 
Aujourd'hui ton fracas glace mes doigts. Ton insigne brûle mon cœur.
J'ai peur du 3. J'ai peur de toi.
Ma robe s'est souillée. Attendant ta sentence.
C'est toi le maître. Roi du souffle à venir. Plus de vent, de soleil et de ciel. 
Ma respiration saccadée. Qui dépend de ton 3. De mon moi.

Alors...1,2,3 et puis quoi?
Pan?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :